La dermite estivale, c'est quoi ?

La dermite estivale, c'est quoi ?

10.04.2018

Arbalou Soins dermite estivale

Quels sont les symptômes de la dermite estivale ?

Que doit-t-on faire pour y remédier ?

Découvrez notre article complet dédié à la dermite estivale.

La dermite estivale

  • La dermite estivale récidivante des équidés (DE.R.E) est provoquée par les piqûres d’insectes sur des chevaux, poneys, ânes ayant une hyper sensibilité d’origine génétique.

C’est une affection non contagieuse mais elle est très difficile à gérer lorsque les symptômes apparaissent. L’idéal est d’éviter le démarrage de la D.E.R.E.

Agent causal :

  • Les insectes piqueurs hématophages c’est-à-dire se nourrissant de sang tel que, les culicoïdes (petits moucherons), les moustiques, mouches ou les taons, provoquent une allergie par leur salive lors de la piqûre.

Les culicoïdes vivent peu de temps environ trois semaines. Ils vivent surtout à l’extérieur et piquent surtout la nuit ou le matin tôt. Ils sont beaucoup moins agressifs aux heures chaudes de la journée.

Météo :

  • La D.E.R.E apparait lorsque que les températures sont supérieures à 12°C et on observe un pic entre les mois d'Avril et d'Octobre. Ces périodes sont tributaires de la météo, du moment et de la région. Ainsi selon les régions et leurs météos on a pu observer des pics d’apparition plus ou moins étendus. On peut constater qu’en zone de montagne à partir de 800 mètres d’altitude et dans les zones ventées de bord de mer cette affection est moins présente.
  • Prédisposition : Les chevaux ayant des antécédents allergiques semblent plus prédisposés. Certaines races semblent plus touchées : Pur sang, Arabe, Frison, Connemara… Certains facteurs semblent favoriser cette affection dermatologique tel que les régimes riche en protéines, la sédentarité, la finesse de la peau...

Localisation :

  • Il y a quelques années, il était courant de dire que la dermite estivale se trouvait au nord de la Loire. À ce jour elle est présente partout en France.

Conditions d’apparition :

  • En général peut débuter à partir de 2 ans
  • Augmentation en période chaude et humide
  • Apparition lors d’un changement de lieu d’habitation

Zones de l’animal touchées :

  • Quasiment tout le corps à l’exception des membres.

Symptômes:

  • Premier stade : crinière et queue ébouriffées par le grattage provoqué par les démangeaisons avec crins cassés.
  • Deuxième stade : les démangeaisons augmentent sur des zones plus importantes en plus de la crinière et de la queue, le dos, le ventre, la tête et les oreilles peuvent être atteints. Le prurit est intense et peut fortement perturber la vie de l’équidé. On trouve des zones sans poils (glabre).
  • Troisième stade : à force de se gratter, il y a apparition de renflements anormaux de la peau (nodules) qui sont très prurigineux, suintants et même saignants.
  • Le stade ultime : les plaies de grattage s’infectent, deviennent ulcéreuses et des desquamations importante apparaîssent.

Normalement lorsque les températures chutent, les insectes piqueurs disparaissent et une phase de rémission s’installe mais dès que les beaux jours reviennent la D.E.R.E réapparait.
D’année en année la peau s’épaissit, les poils ne repoussent plus, la peau craquèle, elle est très sèche. Il y a une kératinisation de la peau, c’est à dire qu’il y a une transformation des couches superficielles de la peau qui s‘enrichissent en kératine. La kératine étant une protéine qui assure la protection et la résistance au niveau des poils, crins et sabots mais qui en excès, provoque un épaississement de la peau.
Si il n’y a aucune action de prévention et de soins au niveau de l’équidé, les périodes de dermite seront de plus en plus longues jusqu’à devenir permanentes. Dans les cas les plus graves, la vie de l’équidé est tellement perturbée par ces démangeaisons incessantes, qu’une perte d’état sera observée. L’utilisation de l’équidé deviendra difficile entre les problèmes de plaies au niveau des harnachements et par la nervosité engendrée par les démangeaisons incessantes.
Il est exceptionnel d’avoir des guérisons spontanées.

Diagnostic :

  • Il est assez facile de diagnostiquer la D.E.R.E grâce à la période de l’année où elle apparaît, l’environnement du cheval, sa génétique et le type de lésions.

On distingue la D.E.R.E :

  • Des gâles dues aux acariens par leur contagiosité
  • Des affections mycologiques comme la teigne dont la dépilation est circulaire
  • Des pédiculoses dues aux poux qui apparaissent plutôt l’hiver et sont contagieuses.
  • Les thrombidioses dues à des acariens comme les aoutats dont les larves se fixent sur la peau de la tête, des membres et qui apparaissent en fin d’été.

Différents tests peuvent être effectués : prélèvements sanguins, biopsies cutanées, test intradermiques pour cibler les allergènes mais ils sont peu sensibles et ou peu spécifiques ce qui rend leur interprétation difficile.

Traitements :

  • Il n’y a pas de traitements permettant de guérir de la D.E.R.E, il faut agir sur l’environnement de l’équidé et lui donner des soins locaux et des compléments alimentaires pour faire un maximum de prévention.

Actions sur l’environnement :

  • Abri couvert et ouvert
  • Sortir les chevaux la journée et les rentrer la nuit
  • Moustiquaires
  • Couvertures anti moustiques
  • Eviter les herbages humides et proches des points d’eau
  • Diminuer l’apport des protéines dans la ration
  • Limiter les endroits où l’équidé peut se gratter
  • Désinfecter régulièrement les locaux et utiliser des répulsifs comme Arbalou Bact

Actions sur l’équin :

  • Shampoing avec une base lavante très douce enrichie en protéines d’avoines : Arbalou Shampoing Dermacalm
  • Ajouter à la ration durant toute la saison allergique un mélange de plantes dépuratives pour la peau, répulsive et anti allergique Arbalou phyto Dermato poudre 100% plantes ou sous forme de granulés avec plantes, hydrolysat de poissons pour l'apport d’acides gras essentielles améliorant la qualité de la peau ainsiq que des prébiotiques avec Arbalou Dermacalm.
  • Localement vaporiser une solution à base d’extraits végétaux calmante, désinfectante et cicatrisante avec Arbalou spray végétal
  • Si les plaies de grattage sont importantes, mettre tous les jours une crème cicatrisante et désinfectante à base de miel,cire d'abeille, aloès Vera et acide picrique avec la crème Arbalou Derme
  • Appliquer quotidiennement un spray répulsif avec Arbalou spray Répulsif en sachant que la durée d’action pour les produits à base d’huiles essentielles est de quelques heures vu la sudation des équidés.

Dans les cas graves et sur prescription de votre vétérinaire :

  • Corticoïdes avec une durée la plus courte possible afin d’éviter les effets indésirables (diminution de l’immunité, risque de fourbure …)
  • Désensibilisation avec des doses croissantes d’allergènes : traitement long et dont les résultats ne sont pas convaincants à ce jour.

Vous l’aurez compris, la dermite estivale récidivante est une affection dermatologique, qui doit être combattue chaque jour avec des mesures préventives environnementales et de soins, qui seules peuvent éviter de tomber dans le cercle vicieux du grattage qui dégénére et, qui devient chronique avec une atteinte importante du bien être de votre cheval.

Les produits recommandés:

Arbalou Phyto Dermato

Arbalou Phyto Dermato : Soulager les irritations et sensibilité cutanées du cheval.

 

45.70 € TTC

 

Arbalou Derma Calm

Arbalou Dermacalm : Soulage les démangeaisons et les irritations cutanées de votre cheval.

 

53.20 € TTC

Arbalou Spray Vegetal

Arbalou Spray Végétal : Désinfecte, calme et cicatrise la peau des chevaux.

 

31.90 € TTC pour le spray de 250 ml.